Intelligence ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Intelligence ou pas ?

Message par Admin le Dim 5 Fév 2017 - 15:43

L’idée d’une intelligence mesurable, et donc définissable, a ses origines en 1690 lorsque John Locke (1632-1704) écrit "Essai sur l’entendement humain".
On peut ensuite citer l’anglais Francis Galton (1822-1911) qui invente la psychométrie et fait des tentatives répétées de définir l’intelligence en étudiant le génie.
Puis, l’Américain Mc Keen Cattell (1860-1944), emploie pour la première fois le terme "test mental".
L’Anglais Charles Spearman, quant à lui, découvre en 1904 un "facteur général g" qu’il nomme Intelligence générale.
Enfin, le Français Alfred Binet (1857-1911), en 1905, met sur pieds avec Théodore Simon (1873-1961), le premier test utilisable, l'Échelle métrique de l'intelligence : le premier concept utilisable du QI actuel.

L’Américain David Wechsler (1896-1981), en 1939, développe et fait connaître dans le monde entier le Quotient intellectuel.
L’intelligence est alors définie de manière tautologique, à savoir, le poisson qui se mord la queue, puisque "l’intelligence est ce que mesurent les tests et… les tests mesurent l’intelligence".

Mais, la même année, l'Américain Louis Léon Thurstone (1887-1955) remet en cause la thèse de Spearman en soulevant 7 facteurs principaux qui font partie d'une multitude de facteurs :


  1. Facteur Spatial (représentation des configurations) ;
  2. Facteur Perception (saisie de détails dans une configuration) ;
  3. Facteur Verbal (compréhension des données) ;
  4. Facteur Lexical (mobilisation du vocabulaire) ;
  5. Facteur Mémoire (Faculté de mémorisation) ;
  6. Facteur Numérique (réalisation de calculs) ;
  7. Facteur Raisonnement (définir et trouver des liens entre des éléments).


En reprenant les analyses de Spearman, Thurstone conclut que ces sept facteurs sont orthogonaux, c'est-à-dire qu'ils représentent autant de types d’intelligence et n'ont pas de lien entre eux.
Le général de Spearman serait donc inexistant.
Les conclusions de Thurstone sont que l’existence même de l'intelligence, comme entité mesurable, ne reposerait sur aucune base empirique réelle, ni ne pourrait être quantifiée de manière rigoureuse et logique – sauf évidemment dans le cas particulier de deux individus dont l'un surpasserait l'autre dans tous les types mentionnés.

(Source : http://www.atlantico.fr/decryptage/qi-en-berne-comment-niveau-baisse-en-occident-et-varie-chez-chacun-entre-avec-temps-et-pourquoi-pas-importance-lilianne-manning-1730876.html)
ATTENTION : Ce lien de lecture d'articles ne possède que 2 lectures gratuites mais le principal est affiché ici, ensuite c'est payant. (?)


_________________
Cordialement.
L'administrateur de Forum QI98
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 9
Date d'inscription : 26/01/2017
Localisation : Dunkerque

Voir le profil de l'utilisateur http://qi98.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum